16/09/2010

Véronique de Perse

Veronica persica s8.jpgElle nous a été rapportée du Caucase vers 1805 et plantée dans les jardins botaniques d’où elle s’est évadée. Depuis, elle vagabonde et est devenue sans doute la véronique la plus répandue.  Elle aime surtout les sols argileux (dont elle est un bon indicateur), à condition toutefois qu’ils soient ou aient été cultivés (champs cultivés, vignobles, bords de chemins) et les situations chaudes et ensoleillées.

Ses feuilles sont comestibles en salade presque toute l’année et ses fleurs d’avril à octobre.

 

Les commentaires sont fermés.