28/05/2010

Les Hostas

Elles sont originaires de Corée, du Japon où elles poussent dans les bois, le long des rivières et dans les régions montagneuses. Elles ont été introduites en Europe au 18e siècle sous le nom de plantaginea, étant reprises dans le groupe des hémérocales en raison de la ressemblance de leurs fleurs.

Ce sont surtout ses feuilles qui ont retenu l'attention du jardinier averti. Grandes, bien développées, colorées, elles forment rapidement des touffes spectaculaires. Chez certains cultivars (il en existe au moins 3000 sortes différentes à l'heure actuelle !!) le feuillage évolue au fil des saisons, passant par exemple du vert glauque ou bleuté à un magnifique jaune doré. 

Les hostas sont de culture facile, très facile même. Ils acceptent les coins les plus sombres de votre jardin qu'ils illumineront de leurs panachures. Ils sont extrêmement résistants à l'hiver, pour preuve ce pauvre plant que j'avais déterré l'année dernière et que j'avais oublié (oui, je sais, je suis impardonnable). Il a donc passé l'hiver (et quel hiver, on en parle encore dans les chaumières!) là, par terre, les racines à l'air. Et au printemps, comme si de rien n'était, il a commencé à produire ses boutons. Si ça ne s'appelle pas rustique, alors je n'y comprends plus rien...

Ils produisent des hampes florales couvertes de fleurs en forme de lys aux couleurs pastel: lavande, bleu pâle, blanc. Certains cultivars offrent le parfum en prime.

Les hostas ont besoin d'un sol riche et frais. Ce sont des plantes qui ont besoin de beaucoup d'eau, leurs grandes feuilles évaporant beaucoup. En sol sablonneux ou argileux, il vaut mieux leur faire un lit de compost et veiller à les "nourrir" régulièrement.

Seul inconvénient, mais rikiki face aux nombreux avantages: les limaces. Elles en raffolent ! Ce sont surtout les jeunes plantes qui sont visées, les limaces n'en font qu'une bouchée (vous saviez qu'une limace - faisons un peu de science naturelle- mange l'équivalent de la moitié de son poids par nuit, vu qu'elle ne sort qu'une fois le soleil couché. Je vous en parlerai plus longuement dans un autre article). Une fois que la plante est plus "adulte", l'issue du combat penche en faveur de la plante.... Autre bémol: les hostas n'aiment pas  être exposés au grand vent.

 

Source et bien plus de détails encore:  http://www.hostafolie.eu/  


 

11:09 Écrit par Sabine dans Hostas | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hosta |  Facebook |